01 Fév

Pauline TORREGROSSA

Pauline TORREGROSSA est dessinatrice.

Boursière Zellidja à l’âge de 18 ans, Pauline Torregrossa croque les femmes brodeuses de l’ethnie Hmong, au Vietnam, dans leur vie de tous les jours.

Un BTS design graphique en poche et un Master en management d’événements culturels plus tard, elle pose ses valises à Paris pour travailler en tant que coordinatrice de projets au sein d’une organisation méditerranéenne engagée pour les droits des femmes.

Elle y organise des rencontres de porteuses de projets, en Croatie, au Maroc et en France, et participe à des formations en intelligence collective.

Elle découvre les liens entre écologie et féminisme, les joies de l’action non violente et de la sororité. Vivaces est son premier album de bande dessinée, publié aux éditions Des ronds dans l’O.

01 Fév

Jean Marc STALNER

Jean-Marc STALNER a fait ses débuts dans la BD dans « Terre-Air-Mer » avec Jean Ache, puis son frère l’a rejoint pour un travail à 4 mains sur plusieurs séries (« Le Boche », « Fabien M », « Malheig »…] aux éditions Glénat et Dargaud.

Leur séparation verra Jean-Marc diversifier son travail. Toujours des albums, chez Glénat (« La Esmeralda », scénario Achdé), chez Dargaud (« Le Maître de Pierre », scénario Daniel Bardet- 4 tomes parus), mais également des illustrations pour les jeunes pour Bayard Jeunesse.

En parallèle, il édite plusieurs ouvrages sur son département, la Nièvre. Une nouvelle aventure s’offre à lui avec « Le Cercle de Minsk » sur un scénario de Frank Giroud (2 tomes chez Albin Michel). Il apporte son talent, aujourd’hui à l’œuvre de Dickens…

En 2018 sort Belle et Sébastien tome 3 avec Tatiana DOMAS

27 Jan

Christine RACINE

Carine, de son vrai nom Christine RACINE, est née à Fribourg, en Suisse.

Parallèlement à une formation de graphiste, elle crée des histoires en bandes dessinées.

Mariée, elle a une fille en 1981. Sa rencontre – en 1981 également – avec une jeune femme atteinte de myopathie, lui donne l’idée de raconter le cheminement de personnes atteintes dans leur santé. Si des sujets concernant la santé ont été un tremplin, reconnaît Carine, elle a créé également des bandes dessinées de sciences fiction et deux séries pour enfants.

En 1999, est sortie une histoire dont le héros est un chien, aux éditions « Coeur de Loup » (France) ».

www.carinebd.com

 

 

 

 

 

 

 

En 2017 sort WOLFO tome 4

 

27 Jan

Serge Prud’homme – DELOUPY

Il travaille comme illustrateur indépendant pour la publicité tout en publiant, depuis 2002, pour l’édition jeunesse. Il a illustré de nombreux ouvrages pour les enfants aux éditions Magnard, Bayard, J’ai lu jeunesse, Koutchoulou, Lito.

L’Introuvable (avec Alep) paraît en 2006 puis Sans commentaire en octobre 2007.

Vient ensuite Faussaires T1, la suite de L’Introuvable, début 2008, et enfin Faussaires T2 en 2010.

Avec des frites ?, BD autobiographique a été publiée en 2009. Il est au dessin sur le très remarqué Love Story à l’Iranienne publié en collaboration avec Jane DEUXARD en 2016 chez Delcourt qui a reçu le Prix France Info de la BD d’Actualité et de Reportage.

Texte © Delcourt

En 2018 sort Algériennes

En 2020 Sortent « 32 Octobre » et « Covidland »

En 2022 sort « Le fils du chien »

 

27 Jan

Christophe PICAUD

 

Après un CAP de mouleur-modeleur en céramique, il travaille quelques temps dans une poterie puis devient sculpteur de sujets de manège, grandeur nature.

Pendant cinq ans, il voyage en étant décorateur de spectacle.

En revenant en France, il ouvre avec sa sœur, costumière, une boutique de location de costumes qu’ils créent.

Puis il décide de se lancer dans sa passion, la BD. Il commence avec une série de quatre albums chez Clair de Lune : Les larmes du démon puis enchaîne aux Éditions Soleil avec Lans Sirling de Jean-Charles Gaudin.

En 2009, il retrouve ce dernier en reprenant le dessin de la série l’Assassin Royal à partir du tome 3.

26 Jan

Christian PEULTIER

 

Christian Peultier est né à Metz le 17 décembre 1968.

Il suit les Beaux Arts d’Angoulême pendant deux ans avant de s’inscrire aux Arts Décoratifs de Strasbourg.

Tout fraîchement diplômé, il entame alors une collaboration avec les Éditions Basteberg pour qui il a jusqu’à présent réalisé deux ouvrages : « La Maîtresse poids lourd » ainsi que « Prout la sorcière ».

Si son œuvre s’adresse bien entendu aux enfants, la richesse de son trait, la qualité de ses couleurs et l’ironie distillée dans ces récits font que le public adulte se réjouit tout autant au fil des pages de la série « Mirabelle » !

26 Jan

Alexandre NESME – NESMO

Jeune homme bien sous tous rapports, aimant les airs joyeux et entraînants de Marilyn Manson ainsi que l’atmosphère acidulée et barrée des films de Tim Burton, cherche lecteurs fanatiques et dépensiers en vue d’achats compulsifs de toutes ses publications. »

1978 : Il naît le 17 octobre à Berlin. Issu d’une famille où la fibre artistique est présente dans la quasi-totalité de ses membres, Alexandre Nesme, dit Nesmo, comprit très vite que les maths ne pourraient jamais payer son loyer. Il s’oriente donc rapidement vers le dessin publicitaire, puis l’illustration.

2003 : Ses efforts finissent par payer: il envoie un dossier de présentation chez les Humanoïdes Associés, qui sont séduits par son univers dark et terriblement visionnaire. Ils lui confient le dessin d’une histoire courte écrite par Roger Seiter, Jack Bygrave, publiée dans Métal Hurlant 140.

2005 : Ses inspirations noires et ses influences « exotiques » trouvent un écho en la personne de J-D Morvan, qu’il rencontre au hasard d’un forum sur internet.
De leur rencontre naîtra une série, un projet horrifico-steampunk, toujours chez les Humanoïdes Associés: Ronces, dont le premier tome, Racines Electriques, paraît en 2005.
2006 : Il obtient, lors de la 11e édition du festival de BD de Sérignan, le prix de la ville pour son dessin sur « Racines Electriques ». Le jury était présidé par Patrick Jusseaume.

2007 : Deux ans après la parution de son premier tome, Ronces revient de plus belle.

En 2018 débute la série METO

En 2021 il remporte le prix jeunesse Kaméléon pour la série METO au Festival BDécines

    

 

26 Jan

Laure MONLOUBOU

 

Laure MONLOUBOU décide très tôt de faire du dessin.

Du coup, à l’école, elle oublie complètement de
travailler les maths et la physique, et se consacre aux crayons, à la peinture et à l’écriture.

Elle ira même jusqu’à en faire ses études, et, finalement, son travail.

Elle sera aussi libraire parce qu’elle adore les livres, et les gens qui lisent les livres.

Elle vit à Lyon.

26 Jan

Thierry MERY

Thierry participe chaque année au festival de BDécines.

Pour le plus grand plaisir du public il y assure des ateliers de dessin dans le hall du toboggan.

Ces ateliers sont gratuits et s’adressent aux plus grands comme aux plus petits.

Thierry est souvent épaulé dans ces ateliers qui se déroulent sur les deux jours du festival par Philippe BROCARD Président du festival de Lyon et Marc SARAT bénévole du Centre Léo Lagrange.

Interview de Thierry MERY, responsable des ateliers « Apprendre à dessiner » du Lyon BD en 2014