16 Fév

Jean Yves MITTON

Né à Toulouse en 1945, il entre aux Beaux-Arts de Lyon en 1960.

Après un an d’académie, il entre dans un atelier de retouche BD pour les Éditions Lug. Pendant onze ans, il fait ses armes sur des séries telles que Sammy Sam, sa première série, Pim Pam Poum, Oum le dauphin, Popoff et surtout Blek le roc publié dans “Kiwi” dont il dessine une cinquantaine d’épisodes.

A partir de 1972, il crée, outre des centaines de couvertures, une ribambelle de super-héros comme Mikros, Cosmo, Epsilon et Kronos qui fréquente les pages de Mustang, Strange, Titans et Nova pendant quinze ans.

En 1975, il réalise Léonard de Vinci pour le parc Mirapolis, Blackstar, d’après le feuilleton diffusé sur TF1 et onze épisodes de Photonik en collaboration avec Ciro Tota. Il dessine également deux épisodes du Surfer d’Argent qui lui permettent d’accéder au “Comics USA”, genre peu fréquenté par les auteurs français. Acharné de travail, il s’associe avec François Corteggiani en 1987 pour une nouvelle série L’Archer Blanc publiée dans “Mickey” et Noël et Marie dans “Pif”.

L’année suivante, il prend la suite de Malès De silence et de sang chez Glénat. Tout en poursuivant cette série jusqu’au tome 10, il débute la longue saga gallo-romaine Vae Victis aux Éditions Soleil avec Rocca au scénario. Par la suite, Soleil lui laisse carte blanche et il enchaîne avec Les survivants de l’Atlantique et Chroniques barbares. En 1997, il élabore Attila… mon amour avec Franck Bonnet au dessin et Quetzalcoatl chez Glénat. En 1997, il reçoit la médaille de la ville de Clermont-Ferrand lors de son Festival BD pour l’ensemble de sa carrière. En 2006, il réalise Le dernier kamikaze aux Éditions Soleil avec Félix Molinari au dessin.

16 Fév

Thierry MERY

Thierry participe chaque année au festival de BDécines.

Pour le plus grand plaisir du public il y assure des ateliers de dessin dans le hall du toboggan.

Ces ateliers sont gratuits et s’adressent aux plus grands comme aux plus petits.

Thierry est souvent épaulé dans ces ateliers qui se déroulent sur les deux jours du festival par Philippe BROCARD Président du festival de Lyon et Marc SARAT bénévole du centre Léo Lagrange.

Interview de Thierry MERY, responsable des ateliers « Apprendre à dessiner » du Lyon BD en 2014

16 Fév

Thierry MARTIN

Alors que la guerre civile bat son plein, Thierry Martin quitte le Liban en 1975. Arrivé en France, il découvre Franquin, les Comics, Will Eisner, Moebius, Alfred Hitchcock, Terry Gilliam et Hayao Miyazaki.

Diplômé d’Art Graphique aux Beaux Arts de Perpignan puis en 1991 à l’école Nationale des Beaux Arts de Nancy, il développe son goût pour la mise en scène et le dessin en suivant un stage de story-board dans l’animation à l’école des Gobelins à Paris.

Il en réalise ainsi pour l’animation T.V. et le cinéma d’animation. Il publie sous le pseudonyme de « Matrix’ »une série intitulée « Le Pil » avant de collaborer avec Jean-Marc Mathis en 2005 pour « Vincent, mon frère mort vivant » chez Soleil.

Depuis, il enchaîne les titres tels que « Le Roman de Renart », « Myrmidon », « Au pays des ombres » et tout dernièrement « Hors cadre », Un fabuleux Artbook contenant TOUT Thierry Martin… ou presque. Ses histoires courtes, ses éditos pour Spirou, ses illustrations et aquarelles et bien d’autres choses…

16 Fév

Ben JURDIC

Franco – Suisse, né dans les Everglades (Floride) en 1984, il rejoint la France dès sa première année pour plonger à bras ouverts dans la culture bd Franco-Belge.

Diplômé de l’école d’arts appliqués Emile Cohl en 2006, Ben signe son premier album aux éditions KSTR en 2009. Depuis, il travaille régulièrement dans l’illustration, le graphisme et l’animation, tout en poursuivant son activité d’auteur de bandes-dessinées.

 

Parutions :_ 3 fois rien, KSTR

_ La pluie, collectif projet Bermuda

_ Les larmes de Nüwa, BD dont vous êtes le héros, Makaka éditions

_ L’histoire de la Fanny, Les rues de Lyon #7, L’épicerie séquentielle

_ Zoé baby-sitter tome 1&2, éditions Soleil

_ La bataille des Tard-Venus, hors-série Les rues de Lyon, L’épicerie séquentielle.

_ Lyon, patrimoine mondial de l’UNESCO, Les rues de Lyon, L’épicerie séquentielle.

Pour plus d’informations et de travaux de Benjamin : son blog.

JURDIC Ben Couv_248920JURDIC Ben 12510420_10153209130986260_8902403731124919089_n

16 Fév

Rémi JIGUEL

Les cartoons de Tex Avery, les classiques Disney, les Tom & Jerry ou encore les Looney Tunes ont été la source de ses inspirations dans son enfance.

Pendant la période scolaire, du primaire au collège, il a été remarqué par un professeur d’Art plastique qui l’a beaucoup encouragé. Après deux années passées dans un studio de dessins-animés, il a découvert les salons de BD, la rencontre avec les auteurs et leurs dédicaces.

Dès lors, à l’occasion du Festival BD’Art à Rive de Gier (Loire), on lui a confié quelques travaux et sa rencontre avec Philippe BROCARD a été décisive puisqu’il lui a demandé de participer à un de ses album J’apprends La BD – Les Toons (tome 5) sorti en 2007.

En 2009,il a sorti son premier album auto-édité L’Avenir de Pronto et deux ans après Germaine la Vache.

Germaine la Vache (tome 2) De ferme en ferme. est sortie en 2014

 

 

 

 

 

 

 

En 2017 : C’est « Ça Pince !!! sans rire ? »

04 Fév

Gilbert LIONS

Sa première page de BD parut en 1972 dans Forum94, journal gratuit publié à Saint Maur des Fossés… Il avait 20 ans…

Dans la foulée, fin 1972, KALEMBOURG (avec un G à l’époque) fit son entrée dans TINTIN l’Hebdopimiste… puis TAROH dans les Pieds Nickelés. Il rencontre Philippe Luguy, dans les locaux des Pieds Nickelés… Le temps de devenir amis et il lui demander d’écrire des scénarii pour SYLVIO LE GRILLON qui fut publié dans PIF GADGET à partir de 1974.

Toujours en 1972, à l’Atelier de dessin « Place des Vosges », entre deux poses, il rencontre Jean-Pierre Terrien ; devenu amis puis beaux-frères, ils ont dessiné ensemble LOOKI, le petit Lion pour les Editions FAYOLLE et surtout PARIS SUR MER paru dans PISTIL en 1978.

En 1979, il pratique du dessin animé médical chez INTERSCIENCEFILM, anime MORNEBARDE dans le journal Saint Maurien du maire de l’époque et publie quelques histoires chez FLUIDE GLACIAL jusqu’en 1982.

Puis il arrête toute activité pendant 30 ans avant de s’y remettre pour le plaisir !!

24 Jan

Victor LEPOINTE

Natif de la Marne, Victor LEPOINTE a côtoyé les lieux de souvenirs de la Première Guerre mondiale dès son plus jeune âge, mais c’est après une visite à Verdun qu’il s’est passionné pour le sujet.

Il accumule alors les objets d’époques et participe à plusieurs fouilles, obsédé par cette période.

Infographiste pour une entreprise lyonnaise, c’est pourtant dans le dessin qu’il s’épanouit.

Après avoir illustré deux livres aux Éditions Entre-Temps, il signe sa première bande dessinée en solo, dans laquelle il réunit ses deux passions : le dessin et l’histoire.

24 Jan

Jon LANKRY – Finalement sera absent de cette édition

Illustrateur et animateur né en 1982, Jon est un artiste autodidacte passionnée de dessin depuis aussi longtemps qu’il s’en souvienne.

Il a d’abord été influencé par les comics américains, puis par le manga quelques années plus tard pour finalement revenir aux comics américains et la découverte tardive du monde des bandes dessinées européennes.

C’est un mélange de tout cela qui définit son style. Aujourd’hui, il travaille dans le monde de l’illustration, des jeux vidéo, de l’animation et de la bande dessinée.

jon LANKRY Couv_250712

23 Jan

Nelly MORIQUAND

Briançonnaise  elle reste attachée à sa région et à son histoire, se souvenant des périples avec son père (alpiniste chevronné) dans le Queyras encore sauvage des années 60.

Elle mène vite de front, dès les années 80, une double carrière de Professeur d’Espagnol et de Journaliste : rédactrice au « Guide de Paris-Pratique », critique littéraire à « Corto », reporter au « Journal des Salons » et « Enchères Magazine ».

Sa rencontre avec Fabien Lacaf lui fait prendre le chemin du scénario et leur collaboration donne naissance à pas moins de 8 ouvrages et albums sur leurs thèmes de prédilection : l’Histoire et le Romantisme : « La Reine Noire », « Les Pêcheurs d’Etoiles », « Monsieur N. », et leur dernière création en 2 tomes, se déroulant aux portes du Queyras en 1900 : « Le Bal des Chimères ». Ce « Thriller en costume » dresse le tableau de la région et de son histoire au quotidien dans la citadelle de Montdauphin, les débuts du ski et comme à Briançon, le mariage de la vie civile et militaire, tel que le Maréchal Vauban l’avait rêvé.

23 Jan

Fabien LACAF

Diplomé d’archéologie, Fabien LACAF débute dans la bande dessinée en 1980, d’abord dans Charlie Mensuel, illustrant des récits de Patrick Cothias, puis dans Métal Hurlant.

Avec Patrick Cothias, il publie dans L’Argonaute, entre 1983 et 1984, Les Robinsons de l’Aquarius, une série de science-fiction. Avec Serge Le Tendre, en 1985, il réalise l’album Fontainebleau, dans la série Le Temps des châteaux.

Sur un scénario de son épouse, l’historienne Nelly Moriquand, il illustre ensuite la vie quotidienne des bourgeois et des moines au Moyen Age dans le cadre d’une exposition permanente proposée par le château de Pierrefond. En 1988  il réalise avec Nelly Moriquand Catherine de Médicis aux éditions Dargaud. En 1988 toujours, à l’intention du comité du bicentenaire de la Révolution française, il crée le premier récit Les Patriotes, sur un récit signé de Frank Giroud.

Entre 1989 et 1993, toujours aux éditions Glénat, sur des textes de son épouse, il illustre la série Les Pêcheurs d’étoiles.

Il se consacre ensuite au secteur cinématographique, réalisant les story-boards de divers films, dont celui des Visiteurs. En 2003 assisté de Nelly Moriquand qui en écrit les textes d’accompagnement, le dessinateur publie aux éditions Glénat son travail graphique réalisé pour le film d’Antoine de Caunes, Monsieur N.

Fabien était parmi nous en 2013, il revient en 2019 pour notre plus grand plaisir