09 Mar

Serge Prud’homme – DELOUPY

Deloupy-Serge Prud’homme a plusieurs casquettes: illustrateur, dessinateur de BD et éditeur

Deloupy est né en 1968 à Saint-Étienne. Il est diplômé des Beaux-Arts d’Angoulême, section bande dessinée.

Il travaille comme illustrateur indépendant pour la publicité tout en publiant, depuis 2002, pour l’édition jeunesse. Il a illustré de nombreux ouvrages pour les enfants aux éditions Magnard, Bayard, J’ai lu jeunesse, Koutchoulou, Lito.

L’Introuvable (avec Alep) paraît en 2006 puis Sans commentaire en octobre 2007.

Vient ensuite Faussaires T1, la suite de L’Introuvable, début 2008, et enfin Faussaires T2 en 2010.

Avec des frites ?, BD autobiographique a été publiée en 2009. Il est au dessin sur le très remarqué Love Story à l’Iranienne publié en collaboration avec Jane Deuxard en 2016 chez Delcourt qui a reçu le Prix France Info de la BD d’Actualité et de Reportage.

Texte © Delcourt

En 2018 sort Algériennes

 

09 Mar

CHANOUGA – Hubert CAMPIGLI

CHANOUGA, de son vrai nom, Hubert CAMPIGLI, est né à Marseille.

Formé à l’École des Beaux-arts, il travaille depuis plusieurs années comme graphiste illustrateur free-lance.
Il nourrit dès l’enfance une passion pour la mer et la bande dessinée, sa rencontre en 2009 avec l’éditeur genevois Pierre Paquet lui donne l’opportunité de se lancer dans l’aventure.

De Profundis, son premier album publié en 2011, est récompensé par le Crayon d’Or du Festival de Brignais, le Prix du Public France 3 et le Prix Espoir du 36e festival de Chambéry.

Grand amateur d’histoire et de patrimoine maritime, Chanouga découvre par hasard l’édifiante aventure de Narcisse Pelletier et le destin hors du commun de ce jeune marin du XIXe siècle qui devient le thème de sa trilogie en cours, “Narcisse”.
• Le tome 1, Mémoire d’outre-monde, publié en 2014 a été nommé pour le Prix des Collégiens du Festival International d’Angoulême 2015.
Invité du Salon “Étonnants voyageurs” de Saint-Malo en 2015, Chanouga présente “Narcisse” dans le cadre de l’exposition “Aventures maritimes”.
• Le deuxième tome, Terra Nullius, parenthèse australienne de son jeune héros abandonné 17 ans en terre aborigène, paraît la même année, l’album a été nommé pour le Prix Historia 2016.
• “Vents contraires”, le dernier volet de la trilogie «Narcisse», raconte la «troisième vie» du naufragé vendéen, celle d’un homme blanc arraché à sa famille d’adoption aborigène, avec laquelle il a vécu dix-sept années.
C’est le récit de son retour à la “civilisation”, dans l’ambiance du colonialisme triomphant d’une France où il sera à jamais le blanc qui a commis l’impardonnable : abandonner sa culture, sa religion, pour devenir “sauvage”.

16 Fév

Ciro TOTA (Dédicace uniquement l’après midi)

Ciro TotaCiro Tota est né en Italie, à San Severo dans les Pouilles, le 29 octobre 1954. Ses parents émigrent en France alors qu’il est encore enfant. Il suit un parcours scolaire classique jusqu’au baccalauréat électronique.

Passionné de BD, Ciro est  marqué par des auteurs tels que Buscema, Jack Kirby et Gil Kane.


Il débute en s’adressant à la maison d’édition la plus proche de chez lui, LUG à Lyon, et travaille dans les ateliers en retouchant les bandes étrangères pour gommer tout ce qui pourrait gêner la commission de censure. Il dessine ensuite des couvertures pour les petits formats de l’éditeur (Blek, Kiwi, Dylan Dog ou Martin Mystère, etc.) et entame sa carrière d’auteur BD en réalisant 4 épisodes de Blek le Roc.

En 1980, il imagine les aventures d’un super-héros nommé Photonik pour lesquelles il assure scénario et dessins. Cette série paraît dans la revue Mustang puis dans Spidey, autre mensuel de Lug.
En 50 épisodes, la série marque toute une génération de lecteurs. Une réédition partielle paraît en 1999 chez Delcourt puis chez Semic. Une réédition intégrale de Photonik en noir et blanc est sortie en 2013 chez les éditions Black and White.Couv 201414 203x300 Ciro TOTA

Le volume 2 de cette réédition est disponible depuis fin 2014.

Lors du rachat de Lug par Semic, les dessinateurs durent changer d’horizon. Tout en continuant de réaliser des couvertures, Tota s’associe à Thierry Cailleteau pour créer les aventures de Fuzz et Fizzby chez Glénat en 1990.

Puis, toujours en collaboration avec Cailleteau, il reprend les aventures des héros d’Aquablue et succède ainsi à Olivier Vatine.

Avide de nouvelles aventures, Ciro rejoint en 2005 Scotch Arleston chez les Editions Soleil pour une série complémentaire au Monde de Troy : Les Conquérants de Troy.

Il vient tout juste d’achever le tome 4 : « Le Mont Rapace ».

Et après ? Ciro a déjà en tête une histoire où il se retrouverait à nouveau seul pour le scénario et les dessins…

En 2013, la Médiathèque de Décines a consacré une exposition à Ciro Tota

http://www.mediatheque-decines.fr/sites/default/files/Ciro-Tota/Expo.html

 

 

 

 

 

 

 

Chaque année Ciro TOTA nous fait la gentillesse de nous dessiner les prix bonnes mines et c’est encore le cas cette année en 2021

16 Fév

Vincent DUTREUIL

Auteur français est né en 1973 en Grèce.

Il est diplômé de l’École St-Luc de Bruxelles et des Beaux-Arts de St-Étienne,.

Vincent DUTREUIL a publié plusieurs récits courts dans la revue « La Cinquième Couche », participé à diverses expositions collectives de bande dessinée à Liège, Bruxelles et Angoulême.

Après des travaux de graphiste et d’illustrateur, il se consacre à « Ada Enigma », en collaboration François Maingoval, et à Racines.

En 2019 sortent « Qui a volé OL-Bot ? » et « Michel Vaillant 13 jours »

 

 

 

 

13 Jan

Caroline HUE

Caroline HUE 1Caroline HüE est une illustratrice.

En 1994, elle rentre à l’école des arts décoratifs de Strasbourg , section illustration. Une fois diplômée, elle participera pendant les 4 années suivantes à la création de motifs textiles, avant de revenir à ses premières amours, l’illustration.

Aujourd’hui, elle travaille à Lyon à l’atelier le bocal, lieu qu’elle partage avec 8 autres illustrateurs et une graphiste. Ses sujets préférés: les mines patibulaires, et les monstres prognathes.

Caroline a illustré pour la jeunesse chez Bordas, Nathan, Bayard jeunesse. Chez Milan, elle a illustré le « P’tit doc encyclo » « L’Histoire de la vie, du Big Bang jusqu’à toi ».

« Qui veut la peau du Yéti ? » (2015) est son premier album de bande dessinée.

Caroline HUE

 

Caroline HUE 2

 

 

 

 

 

 

En 2020 sort Louve y es-tu ?

 

13 Jan

Eric RüCKSTüHL

Après l’obtention d’un bac artistique, Éric RüCKSTüHL entre aux beaux arts.

Il commence à réaliser des dessins de presse dans « Les Dépêches » et le « Bien public », ainsi que des dessins publicitaires. Il obtient le prix de la Poste au festival d’Angoulême, avant de commencer des dessins érotiques aux Éditions Rombaldi et participe à la série Astrorires chez Vents d’Ouest.

La revue Atze en Allemagne lui commande une bande dessinée pré-publiée qui s’intitule : Le temps des cerises (scénario Philippe Aubert). Quelques temps après, il réalisera une quarantaine de bd humoristiques pour le magazine de la fédération française de Natation puis il signe un contrat chez Soleil pour une BD intitulée « Grimaud ».

Mais c’est en 1993 qu’il se révélera en Corse, aux Éditions Albiana, avec Ghjuva (ou le Secret de la Restonica). Chez DCL, il proposera ensuite Corsu, le Chasseur d’éclaircies nocturnes, puis La Confrérie des ombres. En 2007 il sort le dernier tome d’une série de 5 albums : « Casabianca » au salon du livre à Paris.

Il a réalisé une série de trois albums historiques avec le scénariste Frédéric Bertocchini et la coloriste est Jocelyne Charrance.

En 2011 Sort le bagne de la Honte

En 2012-2014 Sampiero Corso

En 2013-2019 Jules Verne et ses voyages

En 2015 Les frères Corses

En 2017 Gallochju, bandit d’honneur

En 2018 Refrigerium

En 2019 Guide de la Corse en bandes dessinées

En 2020  Le Bas-Rhin, une Terre d’Histoire  &   Le Haut-Rhin, une terre d’Histoire

 

 

13 Jan

Benjamin REISS

Après des études au lycée Lakanal de Sceaux ou il s’essaya en classe de seconde a la scénographie et obtint son bac haut-la-main, il part pour le nord de Paris.

Cette mission de reconnaissance en Fac d’Arts Plastiques lui permet de prendre contact avec le Milieu en la personne respectable de Jean-louis Chazelas, maître es-bande dessinée.

Dans son atelier de découverte, les diapositives ont un effet magique sur l’étudiant crédule; il découvre les plus grands maîtres en 2*1,5 m.

En 1995 – Engagé dans un [studio] de dessin animé de la banlieue Ouest, il fait ses armes dans la production de masse. Un réalisateur iranien karatéka aux commandes et une équipe de deux jolies assistantes iraniennes font impression.

Il développe dans cette université un goût certain pour l’écriture mais non la critique tandis qu’au sein d’une banlieue pavillonnaire géographiquement opposée, c’est le ballon ovale, la batterie et la spéléologie parisienne (qui a fait l’objet d’une production non négligeable de tracts) qui font vivre à l’adolescent des moments magiques.

En 1996 – Changement de lieu, préoccupation différente; nous sommes à Lyon, à l’école Emile Cohl où le travail manuel profite à l’artiste en herbe. La voie est choisie.

En 1998 – Durant un stage scolaire, il rencontre le dessinateur Nicolas Fructus, à une époque ou il ne faisait pas encore de livres de science-fiction. Parallèlement, quelques contacts dans le monde de la pègre lyonnaise lui permettent de rentrer dans un groupe de jeunes gens survoltés jouant une musique violente. C’est la trop courte aventure de Twilight Zone, dont un témoignage est gravé sur vinyl chez les Allemands de Crazy Love Records. Un des membres du groupe s’adonnant maintenant à la décoration de la peau avec succès.
C’est au cours de voyages dans des festivals qu’il découvre le monde de la BD, habité d’auteurs incroyables comme P’tiluc qui fera naître en lui un intérêt aujourd’hui grandissant pour l’ autobiographie.
2000 – Le moment est venu de gagner sa vie, de remonter sur la capitale pour travailler en animation et dans un studio de jeux vidéos ou naquit Gladiators.

Côté BD, ce sera un essai infructueux de collaboration avec un scénariste réputé. Mais la vie française sera de courte durée puisqu’une fois l’argent mis de côté, un rendez-vous important le décide à prendre son billet et d’aller là où le soleil se lève…

Nous sommes en 2007, il est depuis ce temps-là installé à Tokyo et revient vers son pays de naissance une ou deux fois l’an.

12 Jan

Alexandre NESME – NESMO

Jeune homme bien sous tous rapports, aimant les airs joyeux et entraînants de Marilyn Manson ainsi que l’atmosphère acidulée et barrée des films de Tim Burton, cherche lecteurs fanatiques et dépensiers en vue d’achats compulsifs de toutes ses publications. »

1978 : Il naît le 17 octobre à Berlin. Issu d’une famille où la fibre artistique est présente dans la quasi-totalité de ses membres, Alexandre Nesme, dit Nesmo, comprit très vite que les maths ne pourraient jamais payer son loyer. Il s’oriente donc rapidement vers le dessin publicitaire, puis l’illustration.

2003 : Ses efforts finissent par payer: il envoie un dossier de présentation chez les Humanoïdes Associés, qui sont séduits par son univers dark et terriblement visionnaire. Ils lui confient le dessin d’une histoire courte écrite par Roger Seiter, Jack Bygrave, publiée dans Métal Hurlant 140.

2005 : Ses inspirations noires et ses influences « exotiques » trouvent un écho en la personne de J-D Morvan, qu’il rencontre au hasard d’un forum sur internet.
De leur rencontre naîtra une série, un projet horrifico-steampunk, toujours chez les Humanoïdes Associés: Ronces, dont le premier tome, Racines Electriques, paraît en 2005.
2006 : Il obtient, lors de la 11e édition du festival de BD de Sérignan, le prix de la ville pour son dessin sur « Racines Electriques ». Le jury était présidé par Patrick Jusseaume.

2007 : Deux ans après la parution de son premier tome, Ronces revient de plus belle.

En 2018 débute la série METO

12 Jan

Pierre TRANCHAND – PICA

Pierre tranchandNé le 21 janvier 1953 à Saint-Etienne.

Après son diplôme d’architecte obtenu en 1977, Pica, de son vrai nom Pierre TRANCHAND, devient dessinateur professionnel de bandes dessinées en 1978. Il a publié près de 4000 pages dans divers journaux : Djin, Trio, Pistil, Formule 1, Pif, Tintin, Circus, Gomme, Triolo, Hello Bédé, Le journal de Mickey, Spirou, Chut ! Je lis, Bleu Blanc Foot…

 

Il a réalisé aussi de nombreux travaux publicitaires pour des grandes marques et chaînes de magasins (Les Gum’s  pour les Cafétérias Casino pendant 9 ans mais également pour le chocolat Poulain, Guy Degrenne, Air inter, etc…)

Toutes les semaines il collabore au Journal de Mickey où il anime Les Profs sur le scénario d’Erroc.

À ce jour la série Les Profs s’est vendue à plus de 4 600 000 exemplaires pour les dix-sept tomes depuis la sortie du tome 1 le 7 juin 2000.

La série a obtenu le «Prix Jeunesse 9/12 ans» à Angoulême en 2001 et a été nominée deux autres fois (2004-2005).

La série Les Profs a été classée «3ème BD préférée des adolescents» en janvier 2006 par les lecteurs du magazine Science et Vie Junior derrière Astérix et Lanfeust de Troy.

Un film d’une adaptation de la série Les Profs est sorti en salle le 17 avril 2013, réalisé et écrit par PEF avec entre autres : Isabelle Nanty, Christian Clavier, François Morel, Kev Adams…

Le film Les Profs avec 3 955 113 spectateurs a été le premier succès français de l’année 2013 !

Un second film « The Profs 2 » est sorti le 1er juillet 2015. Celui-ci a aussi été un succès avec plus de 3 490  000 spectateurs.

Pica a publié à ce jour plus d’une cinquantaine d’albums chez différents éditeurs : Glénat – Hachette BD – Lombard – Dargaud – Soleil – Vents d’Ouest – Casterman – Bamboo – Clair de Lune.

Ses albums ont été traduits dans une quinzaine de pays.

En 2018 Pierre reçois le prix d’honneur BD jeunesse au festival BDécines

En 2019 il reçoit le prix du Public au Festival BDécines