20 Mar

MARA

KINDHAUSER MARGAUX – MARA

Margaux Kindhauser ou Mara est née en 1983 à Bâle en Suisse. Elle habite et travaille aujourd’hui à Lausanne.

Dans le cadre du festival, elle expose plusieurs planches originales, croquis et crayonnés à la médiathèque de Décines au centre culturel Le Toboggan. Des visites guidées de l’auteure auront même lieu le samedi 17 mai à 11 h et le dimanche 18 mai à 15 h.

Mara a toujours aimé dessiner. Enfant, son passe-temps favori : reproduire les dessins (et sans calque !) du livre des croquis du film Pocahontas (ou artbook) qu’on lui offre pour ses 12 ans. Elle se découvre alors une vraie passion pour les dessins-animés américains : les cartoons et les films récents des studios Disney comme : La Petite Sirène, La Belle et la Bête, Le Bossu de Notre-Dame…

Son autre passion : Sherlock Holmes. À 13 ans, elle dévore les aventures du célèbre détective imaginé par Conan Doyle. La jeune Margaux est déjà fascinée par le Londres du 19eme siècle, ses décors, ses costumes, ses histoires…

Bien que très douée pour le dessin, dans son adolescence, Margaux ne se voyait pas faire de la bande-dessinée. Plutôt intéressée par l’écriture, le cinéma ou le journalisme, elle commence donc des études de Lettres pour s’orienter dans cette voie. À 18 ans, Margaux travaille l’été dans une librairie de bande-dessinées : « Au paradoxe perdu ». C’est là qu’elle fera la rencontre de Valentine Pasche alias Valp, dessinatrice des séries Lock et Ashrel. Les deux jeunes femmes partagent le même intérêt pour les dessins des studios Disney et collectionnent les mêmes ouvrages et artbooks. Valp qui publie déjà des bande-dessinées représentera un exemple pour la jeune Margaux. Celle-ci se rend compte que la bande-dessinée ne se limite pas uniquement à ses héros les plus célèbres : Tintin, Astérix ou Lucky Luke… mais peut être également le support idéal pour combiner toutes ses aspirations : écriture, narration cinématographique et dessin.

Margaux décide donc de se lancer dans la bande-dessinée sous le pseudonyme de Mara. Elle commence donc à écumer les festivals avec son portfolio sous le bras. À Angoulême en 2005, Mara montre son travail sur le stand des éditions Akiléos. Le courant entre elle et la jeune maison d’édition française passe tout de suite. Après quelques discussions et quelques conseils prodigués pendant deux années, Mara signe un contrat en 2007 pour une série : Clues (« indices » en Anglais). C’est elle qui sera à la fois scénariste, dessinatrice et coloriste.

Le tome 1, Sur les traces du passé sort en librairie en 2008, le tome 2, Dans l’ombre de l’ennemi en 2010, et enfin le tome 3, Cicatrices en 2012. En 2009 Mara a également publié un sketchbook (ouvrage regroupant des croquis de ce qu’elle aime dessiner) chez Comix Buro.

Mara travaille actuellement sur le tome 4 de la série qui devrait sortir en 2015. Elle partage son temps entre la planche à dessin et la librairie pour laquelle elle travaille à mi-temps. Elle préfère généralement travailler l’après-midi ou le soir en compagnie de sa perruche : Albus, capable de siffler le générique du Trône de Fer (si si on vous jure on l’a entendu !)

 

Pour en savoir plus :

www.facebook.com/pages/Maras-comics-and-illustrations

www.mediatheque-decines.fr/content/interview-mara

www.migrosmagazine.ch/societe/portrait/article/margaux-kindhauser-la-bd-au-feminin-singulier

Kindhauser-Mara

Mara-fanart

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *