26 Jan

EFIX (Uniquement Samedi)

Les Chroniques rebelles

Au début des années 90 après avoir enchaîné plusieurs petits boulots, Efix fait un stage de design publicitaire qui le conforte dans son idée de vivre de ses talents graphiques. Il fonde alors une agence de publicité avec quelques copains. Puis il s’installe à son compte et travaille aussi bien sur la pub que sur des films d’animation ou des jingles télé.

Mais son rêve reste la bande dessinée. Fin 1999 après avoir essuyé les refus des grandes maisons d’édition, il se lance dans l’aventure de l’auto édition et sort sa première BD. Le 1er tome des mésaventures de la Poof, lui permet de se faire remarquer et obtient un beau succès d’estime dans la région lyonnaise. Quelques mois plus tard, il signe un contrat aux éditions Petit à petit pour la suite de cette série, ainsi que pour K, une jolie comète, une nouvelle poignante scénarisée par Flip.

Prix du meilleur auteur au festival de BDécines 2000.

Fin 2015 sort l’album « 12 rue Royale ou les Sept Défis gourmands », one shot sur le restaurant de la mère Brasier, véritable institution lyonnaise…

Efix Couv_259172

2 commentaires sur “EFIX (Uniquement Samedi)

  1. Hello,
    Pourra-t-on trouver en vente lors du festival la série « Putain d’usine » réalisée par Efix ? Elle est très difficile à trouver aujourd’hui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *